17. mai, 2022

Les personnes triplement vaccinées représentent la majorité des cas de COVID-19, des hospitalisations et des décès au Canada cette année

Depuis le début de l’année, les Canadiens qui sont complètement vaccinés et stimulés contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) ont représenté la majorité des cas, des hospitalisations et des décès au pays.
Le Canada a l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde. Au moment de mettre sous presse, 83% de la population est entièrement vaccinée et 55% est entièrement vaccinée et boostée.
Malgré ces taux de vaccination complète et de rappel exceptionnellement élevés à l’échelle nationale, le Canada n’a pas été épargné par sa plus grande vague de COVID-19 depuis le début de la pandémie
Les données officielles du gouvernement du Canada montrent qu’entre le 21 février et le 17 avril, la population vaccinée du pays a représenté quatre cas, hospitalisations et décès de COVID-19 sur cinq.
En outre, les données montrent que le taux d’infection, d’hospitalisation et de décès par COVID-19 pour 100 000 personnes est le plus élevé parmi les personnes entièrement vaccinées et boostées.
Le taux d’infection, d’hospitalisation et de décès chez les personnes triplement vaccinées est si élevé que les Canadiens de cette catégorie sont quatre fois plus susceptibles d’être infectés par la COVID-19, deux fois plus susceptibles d’être hospitalisés et trois fois plus susceptibles de mourir de la COVID-19 que la population non vaccinée.
Près de 100 % des décès dus à la COVID-19 entre le 10 et le 17 avril figuraient parmi les personnes vaccinées.
Le 10 avril, le nombre total de Canadiens non vaccinés qui ont succombé à la COVID-19 était de 9 511. Lors de la prochaine diffusion hebdomadaire des données, le 17 avril, ce total n’a augmenté que d’un seul pour atteindre 9 512.

À l’inverse, le nombre total de Canadiens entièrement vaccinés qui sont morts de la COVID-19 était de 2 770 le 10 avril. Ce total a bondi de 62 à la suite de la prochaine publication hebdomadaire des données pour atteindre 2 832. Au cours de la même semaine, 160 personnes triplement vaccinées sont décédées, ce qui a conduit à un nouveau décompte de 1 995 contre 1 835 auparavant.
Cela signifie que 222 des 223 ou 99,6% des décès liés à la COVID-19 entre le 10 et le 17 avril faisaient partie de la population entièrement vaccinée et stimulée.
En outre, plus des trois quarts des décès concernaient des personnes entièrement vaccinées qui avaient reçu des doses de rappel du vaccin expérimental et mortel contre la COVID-19.
Quatre autres personnes de la catégorie partiellement vaccinée sont décédées de la COVID-19 au cours de la même semaine. Une autre personne relevant de la catégorie « cas non encore protégés » est également décédée. Cela couvre les personnes qui sont soit trop jeunes pour recevoir un vaccin, soit atteintes d’une affection sous-jacente qui les rend inadmissibles à la vaccination. Cela a fait passer le nombre total de décès dus à la COVID-19 au Canada, qui est passé de 15 775 à 16 002.
« Bien sûr, un pourcentage beaucoup plus élevé de personnes au Canada ont été vaccinées qu’autrement », a écrit Thomas Lambert pour le Counter Signal. « Mais même en tenant compte des différences de taille de la population, la population vaccinée est encore plus susceptible de mourir de la COVID. »